QU’EST-CE QUE LE CBD ?

Le Cannabidiol (CBD) fait partie de la composition naturel de la plante de Cannabis Sativa qui sont des cannabinoïdes environ 114, le CBD se trouve dans les graines, tiges ou les fleurs de la plante. Il est le 2ème cannabinoïde le plus étudié après le THC (Tétrahydrocannabinol).
Le Cannabidiol (CBD) est un composé chimique naturel puissant qui joue un rôle important pour traiter diverses pathologies, mais le cannabidiol posséderait tout de même un effet apaisant, voire anxiolytique. Il a montré des effets sédatifs chez l'animal. Le CBD ne provoque ni addiction ni d’effet psychotrope comme la somnolence, la baisse des réflexes ou encore l’euphorie, à l’inverse du THC le CBD ne diminue pas la mémoire, mais au contraire peut augmenter la concentration et peut aider un état d’intoxication négatif alors que le THC l’entraine. C’est en effet cette particularité qui le rend propre à la consommation dans un cadre légal.

Contrairement au THC (tétrahydrocannabinol) – la substance psychoactive du cannabis qui peut atteindre jusqu’à 14% pour du cannabis récréative ou illégal (France), donne un effet planant, effets secondaires tels que paranoïa ou anxiété.

Comment agit le CBD ?

Le système nerveux humain contient un grand nombre de récepteurs. Les récepteurs sont comme des bornes de téléphonie mobile, qui transmettent des signaux. Mais alors que les bornes de téléphonie acceptent des ondes électromagnétiques comme signaux, les récepteurs utilisent des molécules spécifiques pour transmettre les messages.
Un des systèmes de récepteurs est appelé le système endocannabinoïde (SEC). Les récepteurs du SEC sont situés dans le cerveau humain et dans le système nerveux périphérique – la moelle épinière et les nerfs. Dans le cerveau, les récepteurs sont situés dans les zones responsables de la perception, de la concentration, de la mémoire et du mouvement. C’est pourquoi le SEC est impliqué dans la régulation de nombreux processus physiologiques dont le ressenti de la douleur, l’humeur et l’appétit. Fait intéressant, le SEC est aussi une partie de la réponse du système neural à l’exercice physique. «L’ivresse du coureur » est provoquée par l’action du SEC.
Les récepteurs du SEC sont les CB1 et CB2. Ces récepteurs captent les molécules similaires aux cannabinoïdes produites par le système nerveux, les endorphines. Il se lie aux récepteurs CB1 et CB2.